Denis Brogniart,
Parrain de la Fondation ARC
Amélie,
Soignée pour un cancer du sein
Anne-Claire Coudray,
Journaliste

Comme notre parrain Denis Brogniart, Amélie et Anne-Claire Coudray,
vous êtes déjà

Comme notre parrain Denis Brogniart, Amélie et Anne-Claire Coudray,
vous êtes déjà

à agir pour protéger les femmes que vous aimez.

à agir pour protéger
les femmes que vous aimez.

Contre le cancer du sein, soutenez la recherche
pour changer l’avenir de toutes celles qui se battent
contre la maladie.

Contre le cancer du sein,
soutenez la recherche.

« Les traitements m’ont sauvée par 2 fois. C’est pourquoi je crois tant à la recherche… »

J’avais 28 ans quand mon cancer du sein a été diagnostiqué : un cancer bifocal infiltrant de grade 3. J’ai alors subi une mastectomie et différents traitements pendant 3 ans qui ont mis un coup d’arrêt à la maladie.

Puis, quand mon cancer du sein est devenu métastatique en 2017, la chimiothérapie orale a fonctionné très rapidement et je n’ai aujourd’hui plus aucune lésion métabolique.

Une énorme victoire que je considère presque comme un miracle !

Amélie, 34 ans.
Soignée pour un cancer du sein.

Pour Amélie,
pour toutes les femmes que nous aimons,
mobilisons-nous contre le cancer du sein.

Mobilisez votre entourage en créant en quelques clics votre page de collecte en ligne

je crée une collecte

Donnez aux meilleures équipes de recherche les moyens de changer l’avenir des femmes malades

je fais un don
Amelie

« Les traitements m’ont sauvée par 2 fois.
C’est pourquoi je crois tant à la recherche… »

Lire la suite

J’avais 28 ans quand mon cancer du sein a été diagnostiqué : un cancer bifocal infiltrant de grade 3.

J’ai alors subi une mastectomie et différents traitements pendant 3 ans qui ont mis un coup d’arrêt à la maladie.

Puis, quand mon cancer du sein est devenu métastatique en 2017, la chimiothérapie orale a fonctionné très rapidement et je n’ai aujourd’hui plus aucune lésion métabolique.

Une énorme victoire que je considère presque comme un miracle !

Amélie, Soignée pour un cancer du sein.

Pour Amélie,
pour toutes les femmes
que nous aimons,
mobilisons-nous contre
le cancer du sein.

Donnez aux meilleures équipes de recherche les moyens de changer l’avenir des femmes malades

je fais un don

Mobilisez votre entourage en créant en quelques clics votre page de collecte en ligne

je crée une collecte

La Fondation ARC,
acteur majeur du combat contre le cancer,
s’engage dans tous les champs de la recherche.

Sur le cancer du sein, entre 2015 et 2019 :

0

projets de recherche
soutenus

0

millions d’euros
investis pour ces projets

Vos dons contribuent à accélérer la recherche et à sauver plus de vies

La Fondation ARC,
acteur majeur du combat
contre le cancer,
s’engage dans tous les champs de la recherche.

Sur le cancer du sein,
entre 2015 et 2019 :

0

projets de
recherche
soutenus

0

millions d’euros
investis pour
ces projets

Vos dons accélèrent la recherche

Cancer du sein :
les grands enjeux
de la recherche

« Aujourd’hui, un des grands enjeux de la recherche sur les cancers du sein porte sur les formes les plus graves et agressives, en particulier les cancers du sein triple-négatifs. Il faut notamment introduire au plus tôt les solutions thérapeutiques les plus efficaces.

C’est pourquoi nous soutenons le projet PRISM-2. Celui-ci va permettre de proposer des traitements d’immunothérapie innovants à un stade précoce, quand la maladie semble moins complexe et plus facile à stopper, et de préciser quelles patientes pourront spécifiquement tirer un bénéfice de ce traitement.

C’est un projet véritablement porteur d’espoir puisqu’il vise à proposer d’ici 5 ans de nouvelles prises en charge. »

Nancy Abou-Zeid,
Directrice scientifique
de la Fondation ARC.

« Grâce à la générosité des donateurs de la Fondation ARC, nous serons bientôt en mesure de comprendre les spécificités biologiques des cancers du sein triple-négatifs et ainsi pouvoir développer des stratégies thérapeutiques plus adaptées… »

Professeur Fabrice André,
Oncologue et Directeur
d’une unité de recherche
Ă  Gustave Roussy - Villejuif.

Le nouveau projet PRISM-2 va permettre de découvrir comment traiter efficacement ces cancers très agressifs avant leur évolution métastatique.

Le projet PRISM-2 a donc été initié pour :

- Démontrer qu’un traitement court et peu toxique constitué de trois injections d’immunothérapie et administré dès le diagnostic peut guérir des patientes sans avoir recours à la chimiothérapie.

- Découvrir des marqueurs prédictifs permettant d’identifier, dès le diagnostic, les patientes susceptibles de tirer un bénéfice de l’immunothérapie.

- Identifier les mécanismes de résistance à l’immunothérapie chez les autres patientes afin de proposer de nouvelles pistes thérapeutiques permettant de les contourner.

Financement de la Fondation ARC :
3 millions d’euros sur 5 ans

Cancer du sein :
les grands enjeux
de la recherche

« Aujourd’hui, un des grands enjeux de la recherche sur les cancers du sein porte sur les formes les plus graves et agressives, en particulier les cancers du sein triple-négatifs...

Lire la suite

Nancy Abou-Zeid,
Directrice scientifique
de la Fondation ARC.

« Grâce à la générosité des donateurs de la Fondation ARC, nous serons bientôt en mesure de comprendre les spécificités biologiques des cancers du sein triple-négatifs et ainsi pouvoir développer des stratégies thérapeutiques plus adaptées… »

Lire la suite

Professeur Fabrice André,
Oncologue et Directeur
d’une unité de recherche
Ă  Gustave Roussy - Villejuif.

Photo de groupe

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformĂ©ment Ă  notre politique de donnĂ©es personnelles. En savoir plus.

J’ACCEPTE
Fermer