AMÉLIORER LA QUALITÉ DE VIE DES PATIENTES

<-<-Retour

prévenir les fibroses radio-induites

Professeur CĂ©line Bourgier, radiothĂ©rapeute et chercheuse Ă  l’Institut du Cancer de Montpellier.

Voir le témoignage click
Aujourd'hui, il est essentiel d'améliorer la qualité de vie des patientes traitées par radiothérapie, car celles-ci développent des fibroses mammaires dans 5 à 10% des cas. Grâce aux donateurs de la Fondation ARC, l'essai clinique PRAVAPREV vise à évaluer la tolérance et l'efficacité de la pravastatine en usage préventif, pendant et après la radiothérapie, chez les patientes atteintes de cancer du sein présentant un risque élevé de fibrose radio-induite. Nous espérons confirmer que ce traitement permettra de réduire de moitié le risque de fibrose.

Professeur Céline Bourgier, radiothérapeute et chercheuse à l'Institut du Cancer de Montpellier.

-> Près de 90 % des patientes opérées d’un cancer du sein reçoivent une radiothérapie.

Or celle-ci entraîne dans 5 à 10 % des cas une complication à long terme : la fibrose radio-induite. Cette fibrose modifie la texture et l’apparence du sein, avec parfois des douleurs : l’impact est à la fois physique et psychologique.

Le projet PRAVAPREV

L’objectif

Améliorer la qualité de vie et la santé des patientes.

LES ENJEUX

1Identifier les patientes à risque d’avoir une fibrose mammaire grâce à un test prédictif de radiosensibilité.

2Vérifier chez les patientes à risque de fibrose mammaire radio-induite l’effet préventif de la pravastatine, médicament administré pendant et après la radiothérapie.

Financement Fondation ARC :
444 000 €
sur 3 ans

Je crée une collecte JE FAIS UN DON
<-<-Retour

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies conformĂ©ment Ă  notre politique de donnĂ©es personnelles. En savoir plus.

J’ACCEPTE